Les conflits de localisation : le syndrome NIMBY

Nicholas Marchetti, Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO), 2005

Accueil · Références · Les conflits de localisation : le syndrome NIMBY

RÉSUMÉ

Ce rapport de synthèse traite le phénomène NIMBY (Not In My Backyard).

Depuis les années 1970-80, les réactions d’opposition  à la localisation d’équipements dangereux ou générateurs de nuisances se sont diversifiées, intensifiées et structurées au point de devenir un problème capital pour la société.

Il présente une vue d’ensemble du syndrome NIMBY et des mécanismes proposés par les économistes pour le surmonter. Concernant ce dernier aspect, du point de vue de l’auteur, les procédures centralisées doivent être abandonnées car elles ne laissent qu’une place trop limitée à la participation du citoyen. Elles doivent être remplacées par des procédures faisant appel au marché.

Différents mécanismes théoriques peuvent alors être envisagés : la négociation, les enchères, les assurances ou encore les loteries. Ces mécanismes s’avèrent, sous certaines hypothèses, relativement efficaces. Il convient cependant de les manipuler avec précaution, car ils peuvent, dans certains cas, déboucher sur des résultats difficilement applicables. L’auteur s’inquiète également du fait que les travaux sur le sujet sont rarement multidisciplinaires.

Référence